Traitement des eaux usées pour préserver l’environnement

Face au réchauffement climatique, il est aujourd’hui nécessaire de préserver l’eau et de limiter le gaspillage. En effet, les réserves d’eau tendent à diminuer sur la terre et de pays souffrent de manque d’eau et de sécheresse extrême. C’est pour cette raison que des stations d’épuration des eaux usées ont été mises en place. Ces dernières permettent d’assainir les eaux qui proviennent de nos activités domestiques.

Que contiennent les eaux usées ?

On trouve généralement tous les résidus de tout ce qu’on utilise dans nos activités ménagères dans les eaux usées. Elles peuvent donc contenir des déchets alimentaires, mais aussi des matières grasses des détergents et des éléments solides comme la poussière. Les eaux de lavage qui proviennent des lavages peuvent contenir du savon et des détergents. Les eaux des vannes contiennent par contre des matières organiques. Si ces déchets ne sont pas éliminés, ils s’infiltrent dans la nappe phréatique et reviennent dans l’eau que nous utilisons tous les jours. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire d’envoyer les eaux provenant des activités domestiques dans une station d’épuration des eaux usées. Cela permet de dépolluer les eaux avant de les remettre dans la nature.

Procédure d’épuration des eaux usées

L’assainissement des eaux usées peut se dérouler sur place ou dans une station d’épuration des eaux usées. Il s’agit du mode collectif et autonome. Lors du mode collectif, l’eau usée est acheminée vers une station d’épuration des eaux usées où elle subira plusieurs étapes d’assainissement. Le mode est par contre réalisé sur place sans passer par une station. Pour ces deux méthodes, le processus d’épuration se fait en 2 étapes qui sont le prétraitement et le traitement secondaire. Durant la première phase, les matières les plus accessibles telles que les poussières et les matières grasses sont retirées de l’eau mécaniquement. Cela se fait en passant par 3 autres étapes qui sont le dégrillage, le dessablage et le dégraissage.

Le traitement secondaire consiste à reproduire le processus naturel d’autoépuration d’eau grâce à des bactéries prélevés dans le sol ou un sol reconstitué. Ce processus naturel d’autoépuration peut être réalisé en mode aérobie ou anaérobie selon la bactérie utilisée. Bien ces procédures permettent d’assainir l’eau, il est recommandé de préserver l’eau et de moins la polluer. Pour cela, il est recommandé de revoir nos habitudes ménagères et d’utiliser moins de détergents et de préférer les produits bios.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *