Qu’est-ce que la photo d’architecture ?

La photo d’architecture est un domaine parmi tant d’autres de la photographie. Pour cela, elle requiert des compétences particulières spécifiques tant sur le plan technique qu’artistique. Cependant, tous les domaines photographiques partent toujours de la même base. Autrement dit, n’importe quel photographe peut s’aventurer dans l’architectural du moment qu’il veut bien acquérir les compétences de base de cette discipline. Il s’agira de photographier des monuments, des bâtiments aussi bien de l’extérieur comme de l’intérieur.

Les bases pour bien commencer

La règle générale pour commencer à devenir un photographe architecture c’est de réussir à faire la différence avec la photo paysagiste. En effet, ce sont deux disciplines qui se rapprochent dans leurs concepts, mais qui présentent des points de différence notamment sur le plan artistique.

Aussi, puisqu’il s’agit de se focaliser sur un domaine photographique précis, il est considéré que la personne ait déjà acquis les compétences de base sur la photographie en général. L’essentiel réside donc dans la perception artistique du photographe qui doit pouvoir mettre en valeur son sujet principal en adoptant des cadrages et des compositions adéquats. Les sujets architecturaux étant immobiles, le photographe doit comprendre comme se placer, quels éléments mettre dans son cadre, etc.

Le matériel de base

Parler des matériels requis est toujours un sujet délicat en photographie. Ils dépendent notamment de la photo finale à réaliser, de lieu de la prise de vue, des conditions de lumière, qu’on doit en extérieur ou en intérieur, de jour ou en soirée, etc. surtout lorsqu’on est professionnel.

Cependant, pour pouvoir commencer le domaine architectural, les spécialistes en la matière s’accordent à conseiller des matériels de base. Tout premièrement et heureusement, un appareil photo d’entrée de gamme peut suffisamment faire l’affaire du moment qu’il offre le mode manuel. Ensuite, puisqu’il s’agira de photographie de grandes choses dans leur contexte, l’usage d’un objectif grand-angle est fortement conseillé. Ce sont les matériels basiques puisqu’après, tout dépendra de la photo finale. Dans le cas où on a toute la lumière dont on aura besoin, ces matériels de base peuvent largement suffire pour commencer.

Si toutefois il s’agit de faire de la photo architecturale de nuit où on sera face à un manque de lumière, il faudra ajouter un trépied solide et une télécommande si l’on ne veut pas utiliser le retardateur de l’appareil. Pour la photo architecturale en intérieur, elle peut être faite avec les matériels de base, mais le manque de lumière peut nécessiter un temps d’exposition rallongé qui risque de bruiter l’image. Dans ce cas-là, l’utilisation d’un trépied est conseillée et il peut être nécessaire d’avoir recours à des lumières artificielles comme le flash.

Les erreurs à éviter

Comme vous l’aurez pu deviner, la photographie architecturale est relativement simple à réaliser surtout qu’elle ne requiert nécessairement pas d’avoir un matériel de professionnel. Cependant, pour réussir ses photos, il y a certaines erreurs à ne pas faire.

La première c’est de se lancer tête baissée sans tenir compte de la condition de lumière. Si on est dans un environnement sombre, il ne faut jamais s’obstiner à prendre la photo à main levée au risque d’avoir un niveau de bruit trop élevé ou des flous causés par un temps d’exposition trop lent. La seconde concerne les perspectives avec un mauvais choix sur la façon de cadrer, etc…

En effet, la discipline exige très souvent de photographier un grand bâtiment, monument, etc… Le débutant va naturellement se positionner tout près de son sujet, se mettre au grand angle et photographier en contre-plongée. Ce qu’il faut faire c’est de prendre du recul, zoomer et photographier le plus parallèlement possible. La troisième erreur concerne la distorsion. Le débutant privilégiera davantage le grand angle qui présente toujours la distorsion maximale. À moins de savoir les corriger en post-traitement, il serait plus judicieux de reculer et de choisir une focale plus longue.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *