Palette, définition et réglementations en vigueur

Une palette est un instrument servant à stocker, transporter ou à distribuer des marchandises pour le compte des sociétés de distribution, des entreprises ou des industriels. Sa praticité n’est plus à démontrer en ce qui concerne la manutention et la manipulation des marchandises en général. Qu’est-ce qu’une palette de manutention et quelles sont les règles qui régissent son utilisation ? Zoom sur le sujet.

Un outil standardisé, mais personnalisable

Dans les années 50, elle reçut l’appellation de palette SNCF parce que ce fut au niveau des cheminots et du chemin de fer qu’elle trouvait son utilité. Puis dans les années 90, on la renomma EUR EPAL, EPAL (European Pallet Association) ou plus simplement palette Europe. Ce produit est très pratique pour sa maniabilité et sa facilité de rangement. Il est donc prouvé que le transport de toutes les palettes en bois comme la société Chronotruck simplifie considérablement la manutention des marchandises et colis.

Avec l’arrivée du charriot élévateur dans le secteur de l’industrie et du transport, la palette s’est développée très vite et chacun pouvait fabriquer lui-même son propre type de palette pour son usage personnel. Le choix du modèle est fonction de l’usage auquel il est destiné (stockage, entreposage ou expédition) ainsi que de la charge qu’il doit supporter. Personnalisable à souhait, il y a les palettes perdues (ou unirotation) et les palettes lourdes, conçues pour plusieurs utilisations successives pour les usines agroalimentaires et les loueurs de palettes.

Quel est le format standard d’une palette?

Les dimensions et caractéristiques propres d’une palette destinée à l’exportation en Europe est 800 x 1 000 x 144 en millimètre. Il s’agit d’une palette en bois à quatre entrées et à trois semelles qui peut supporter une charge jusqu’à 1 000 kg et utilisable par les industriels du secteur de la distribution, du commerce, de transport, etc.

D’autres formats existent sur le commerce (60 x 80, 60 x 100, 100 x 120 et 120 x 120 avec des mesures en centimètre) selon les dimensions sur mesure proposée par les fournisseurs. Ainsi standardisé, le transport de toutes les palettes s’effectue sans aucune perte d’espace pour le véhicule utilitaire et sous garantie pour les expéditeurs.

Les réglementations obligatoires

Tous les bois destinés à l’emballage ou au transport de produits (palettes, caisses et bois d’arrimage) doivent être traités selon des mesures approuvées, comme une fumigation au bromure de méthyle pour les rendre imputrescibles et ignifuges. D’un autre côté, la directive 2005/15/CE du 28 février 2005 vise à protéger l’introduction des organismes susceptibles de nuire aux végétaux et à leur propagation à l’intérieur de la CE.

Il est donc important de savoir que le bois utilisé pour la conception des emballages divers doit provenir d’une réserve gérée par des organisations soucieuses de la préservation de l’environnement.
En général, une palette en bois doit suivre aussi les normes suivantes

  • ISO 445 1999 pour les palettes de manutention et transport de marchandises ;
  • NF B 53-664 2000 concernant leur teneur en humidité ;
  • NF EN 13545 2002 pour les superstructures et rehausses pour palettes ;
  • ISO 16412 pour les palettes du fret aérien.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *